La fosse Septique : Information, Installation, Entretien

Évaluer cet élément
(5 Votes)

La fosse septique est une cuve qui reçoit les eaux vannes (eaux usées domestiques provenant des toilettes uniquement NF EN 1085) d’une l’habitation. La fosse septique est uniquement un moyen de pré-traitement qui décompose par voie bactérienne anaérobie les matières organiques solides.

Nous appelons une fosse septique « fosse toutes eaux » lorsqu’elle reçoit les eaux vannes et les eaux ménagères.

L’installation de fosse septique est désormais interdite. Aujourd’hui seule la fosse toutes eaux est autorisée avec les filières agréées (microstation d’épuration, filtre compact, filtres plantés) munies d’un agrément ministériel. Dans le langage courant, nous utilisons beaucoup le terme « fosse septique » pour désigner une « fosse toutes eaux »

Quel volume de fosse septique ? Quel emplacement ?

Le volume de cette fosse doit être minimum de 3 m3. Au-delà de 5 pièces principales, il faut ajouter un volume de 1 m3 par pièce principale.

L’emplacement de la fosse septique doit être à 5 mètres minimum de l’habitation et à 3 mètres de la limite de propriété. Elle doit également se située à une distance minimum de 3 mètres des arbres ou arbustes et hors zone destinée à la circulation et stationnement de véhicule. Pour finir, elle doit se située à plus de 35 mètres d’un captage d’eau déclaré et utilisé pour la consommation humaine.

image2

Comment installer une fosse septique ?

Installer une fosse requiert un minimum d’expérience et une connaissance de la réglementation. Pour ceci, vous pouvez vous appuyer sur la connaissance d’un bureau d’étude indépendant, d’un terrassier ou du spanc local.

Avant d’installer votre fosse septique vous devrez mettre en place votre réseau hydraulique d’eaux usées issu de votre habitation en PVC Ø 100 mm en norme NF minimum (à savoir que le PVC type CR4 ou CR8 résistent mieux à l’écrasement).

Bien entendu, une pente est à respecter et celle-ci doit être en 2% minimum et 4% maximum par ML (Mètres Linéaires).

La fosse septique peut être installer sur tout type de terrain, argile, roche, nappe phréatique, sable ou même en hors sol en respectant les préconisations de pose du fabricant.

Pour une installation classique, la fosse doit être installée à minimum 5 mètres votre habitation. La distance conseillée par Sagéau est entre 5 et 10 mètres (pas trop proche des fondations, pas trop loin pour un meilleur fonctionnement des écoulements d’eau et un meilleur fonctionnement de la ventilation secondaire).

Pour mettre en fouille la fosse, votre premier réflex doit être de consulter les préconisations de pose du fabricant !

La fouille doit être suffisamment profonde, large et longue afin que les parois de la cuve ne touchent pas le bord du trou. En fond de fouille, il est nécessaire d’avoir un minimum de 10 cm en sable fin ou autres matériaux selon les préconisations du fabricant avant de poser la cuve. Ce remblai devra être de niveau et compacté pour que la fosse ne repose sur aucun point dur ou faible.

Sur les côtés, nous vous conseillons un espace minimum de 30 cm entre la cuve et le bord de la fouille. Cela permettra d’éviter un écrasement de celle-ci. Le remblayage latéral s’effectue par couches successives en même temps que le remplissage en eau de la fosse pour équilibrer les pressions.

Avant le remblayage final, il faut procéder aux raccordements. Celui des eaux usées de votre habitation (eaux vannes et eaux grises) ainsi qu’à la ventilation secondaire qui devra aussi respecter une pente positive de la fosse vers la maison. Cette ventilation obligatoire de diamètre 100 mm doit se situer à 40 cm du dessus du faitage de l’habitation (XP DTU 64.1).

Le remblayage final devra s’effectuer après la mise en place de tous les raccordements hydrauliques ainsi que les rehausses en cas de besoin. Le remblai doit être en terre végétale est exempt de tout objet pointu qui peut nuire à la structure de la fosse.

A quoi sert la ventilation secondaire ?

La ventilation secondaire située sur une fosse toutes eaux et sur les filières agréées sert à l’extraction des gaz de fermentation produits par les usées stockées dans la cuve.

Pour une bonne ventilation de votre fosse, il est important que votre fosse soit à distance raisonnable de l’habitation (moins de 10 mètres), que la pente soit positive entre la fosse et l’habitation (sans contre-pente), que le tuyau muni d’un extracteur statique ou éolien dépasse le faîtage du toit de la maison de 40 cm. Il faut que cette ventilation soit à une distance minimum de 1 mètres de tout ouvrant et toute autre ventilation. Un autre élément est primordial, il faut une ventilation primaire !

A quoi sert la ventilation primaire ?

L’entrée d’air est branchée sur la canalisation des eaux usées prolongée en ventilation primaire jusqu’au-dessus du toit de l’habitation. Cette ventilation doit être munie d’un chapeau de ventilation primaire.

La ventilation primaire sur un assainissement non-collectif a deux objectifs.

  • Le 1er : Éviter un désiphonnage des réseaux pour éviter des mauvaises odeurs dans l’habitation
  • Le 2ème : une meilleure circulation d’air dans votre fosse, donc très peu d’odeurs à l’extérieur

Notre conseil sur la ventilation : Eviter le clapet à membrane et la cartouche de filtration à charbon !

Cela empêche la circulation d’air dans la fosse et peut nuire à votre installation !

Si vous avez des mauvaises odeurs, il faut trouver la cause avant d’utiliser ces types de produits qui sont nuisibles pour votre installation.

Une fosse septique en plastique ou une fosse septique en béton ?

D’une manière générale, une cuve en plastique sera plus résistante dans le temps. Les gaz dégradent le béton ce qui ne rend pas durable l’installation.

Pour installer une cuve en plastique, votre chantier n’en sera que plus simple et moins couteux car il n’est pas d’avoir une grosse pelle mécanique pour manier la cuve.

On pense parfois qu’en cas de nappe phréatique, une cuve béton est plus appropriée mais cela n’est guère juste. Dans ces deux cas, il faut réaliser une dalle béton en fond de fouille afin d’éviter qu’elle ne remonte le jour de la vidange.

Faut-il faire une vidange d’une fosse septique ?

Pour tout type d’assainissement non-collectif, il est nécessaire d’entretenir votre filière. Pour tout assainissement contenant une fosse, une micro-station d’épuration ou un filtre compact, il faudra effectuer une vidange par un professionnel.

Pour une fosse, il est préférable de nettoyer le préfiltre situé à l’intérieur de la cuve tous les ans et de faire vidanger tous les 4 ans (maximum) afin de ne pas colmater votre système de traitement en aval.

Faut-il remplacer ma fosse septique par une micro-station d’épuration ?

Si votre installation est aux normes et qu’elle fonctionne correctement il n’y a pas de raison particulière pour changer de système hormis la réduction d’emprise de votre assainissement. En effet une micro-station d’épuration prend beaucoup moins de place qu’une fosse toutes eaux avec épandage ou filtre à sable ! Vous pourrez alors réaménager votre terrain avec de jolies fleurs et arbustes de votre choix.

Si votre installation est non conforme, il est utile de s’intéresser à une filière agréée type micro-station d’épuration ou filtre compact. Vous réduirez la superficie de votre assainissement et aurez un assainissement pérenne s’il est bien entretenu !

Notre réseau de franchise Sagéau spécialisé dans l’assainissement individuel peut vous conseiller sur le choix de votre filière, son emplacement, sa longévité.

Nous avons la compétence pour vous conseiller mais aussi pour assurer l’entretien de votre système.

logo sageau web transparent

  info@sageau.fr
  Siège France : ZA d'Artigues 33720 Landiras
  05 56 27 21 27