Rencontre avec Delphine REGAZZONI

Rencontre avec Delphine REGAZZONI

Adieu la compta ! Les bureaux … vive les chantiers, la route !

Delphine REGAZZONI travaille chez J.P.T.P Julien Philippon Travaux Publics à la Sommette dans le Doubs (25) comme Conductrice d’engin depuis une dizaine d’année maintenant et n’a que 33 ans !!

Suite à son BTS Comptabilité, Delphine aspirait à autre chose :

Travailler dans un domaine différent de ce qu’elle avait aperçu lors de ses études comprenant une activité plus dynamique, en extérieur. Bref, ne pas toujours être enfermée ! Pas étonnant, quand on sent l’énergie qui l’anime : « J’ai donc fait une formation comme cheffe de chantier dans un premier temps à Saône et ensuite j’ai trouvé une entreprise. J’y travaille depuis 10 ans maintenant ! ».

De l’intérêt à la passion …

« A mon arrivée chez J.P.T.P, il n’était que 2. Ils se sont dit « pourquoi ne pas prendre une fille ? ». 

J’ai donc commencé en intérim’, puis fait un CDD et ensuite j’ai signé un CDI. 

J’ai vu toutes les tâches du terrassier, progressivement, et occupé tous les postes. C’est comme ça aussi que je suis passée de manœuvre à conductrice d’engin… ».

Delphine n'est pas restée qu’à la fonction de conductrice d’engin. 

Pour être encore plus autonome sur les chantiers, au-delà du fait d’être aux commandes des chargeuses et des pelleteuses, elle amène elle-même les engins sur les chantiers ! 

Il se peut donc, que depuis ces 5 dernières années vous ayez croisé Delphine au volant d’un 26 Tonnes. 

sageau 18

C’était pour elle une évidence : « je m’éclate depuis 10 ans. Même ma famille m’a toujours accompagnée dans ce choix. Ce que j’aime avant tout, c’est que chaque chantier est différent ! On passe du terrassement à la pose de dalles voire de l’assainissement. On voit bouger les choses, créer... » 

Elle explique également que la relation professionnelle développée au fil des ans dans la société tend de la relation « entreprise familiale » : il y a un climat de complicité et de confiance bienveillantes entre Delphine et son patron.

« Je travaille tous les jours avec mon patron et un apprenti ; même si parfois nous avons des regards différents sur un chantier, à la fin nous nous accordons ! ».

« Ferme dans un gant de velours ! »

A la question « qu’est-ce qui vous différencie d’un homme sur le chantier ? », tout naturellement Delphine répond « l’approche des chantiers et lorsque je dois annoncer à des riverains ou des clients que nous devrons couper les arrivées d’eau pour quelques heures, ou les difficultés rencontrées et comment nous allons les arranger : ça passe toujours beaucoup mieux si c’est moi qui y vais. Certainement parce que je suis une femme ? » lance-t-elle amusée.

« Ensuite, au niveau du maniement des engins : je suis plus délicate, plus minutieuse, je n’y vais pas en forçant comme certains ont tendance à faire. Et puis, j’aime que les chantiers soient propres…

Ensuite, c’est vrai, j’ai toujours les ongles faits ! » plaisante-t-elle !

sageau chargeuse 1

Delphine REGAZZONI est l’exemple parfait de l’intégration de la femme dans le BTP !  De plus, au poste clé de conductrice d’engin et de poids lourds, même si « une fois, à la fin d’un chantier nous étions invités par le client, et à mon arrivée, habillée en « fille », les personnes ne m’ont pas reconnue et j’entendais « c’est qui la fille ? c’est qui la fille ? » conclue-t-elle avec une pointe d’ironie.