La réutilisation des eaux usées : une solution alternative

Les stations d’épurations : de nouveaux défis sont devant nous

Utiliser l’eau deux fois plutôt qu’une ? Une idée qui commence à faire son chemin : des techniques existent et elles commencent à être expérimentées. La réutilisation des eaux usées épurées (REUT), dites aussi « eaux grises », est encore très exceptionnelle dans le secteur du bâtiment. C’est d’abord le secteur industriel, très consommateur en eau qui est précurseur.

La station d’épuration valorise tout le potentiel des effluents

Description du procédé…

 

Dans le fonctionnement « classique » d’une commune, l’eau est prélevée dans le milieu naturel puis subit un traitement afin de devenir potable. L’eau devenue consommable est ensuite acheminée aux domiciles, aux collectivités …

Après utilisation, cette eau, qualifiée d’usée, est collectée afin d’être traitée dans des stations d’épuration pour ensuite être rejetée dans le milieu naturel. C’est ce que l’on appelle le petit cycle de l’eau.

Plutôt que de rejeter cette eau traitée, certaines communes mobilisent ces eaux usées traitées pour de nouveaux usages, c’est « la réutilisation des eaux usées traitées ».

 

La réutilisation des eaux usées : un enjeu majeur du développement durable

Dans un contexte de changement climatique, la réutilisation des eaux usées traitées (REUT) est une ressource complémentaire fréquemment citée comme alternative aux prélèvements en eau. Cette pratique est encore peu développée en France comparé aux autres pays méditerranéens.

La réutilisation des eaux usées apparaît comme une solution alternative pour limiter la pénurie, préserver la ressource naturelle et contribuer à la gestion intégrée de l’eau.

Les communes souhaitant réaliser un projet de réutilisation des eaux traitées veulent répondre à des enjeux économiques et environnementaux : cette réflexion sur la gestion de ces eaux et leur possible utilisation se démocratisent, pour être élargies à l’optimisation de toutes les ressources en eau.

 reutilisation des eaux de pluie

En effet, les collectivités prélèvent moins d’eau dans la ressource en recyclant ses eaux. Les avantages du recyclage des eaux usées sont nombreux et très variés à travers le monde :

  • Une eau peut être utilisée deux fois avant d’être rejetée dans le milieu naturel, donc une économie d’eau potable très importante
  • Une économie d’énergie liée aux activités de pompage et de transport de l’eau.
  • La réutilisation de matières organiques présentes dans les eaux usées, pouvant fournir, après leur méthanisation, l’énergie nécessaire à leur traitement.
  • La possibilité de devenir de l’eau potable et utilisable à des fins alimentaires après passage par des traitements poussés.
  • L’utilisation dans des circuits industriels en boucle courte, dans une logique d’écologie industrielle.

 

Système de récolte et d’enrichissement des boues biologiques grâce au GDD 

La grille d’épaississement directe des boues biologiques est une table d’égouttage où reposent les boues extraites directement du bassin d’aération de la station d’épuration.

Ce système possède une grille d’égouttage avec une taille de mailles progressive. L’espace entre les barres permet une densification des boues supérieure à 8 g/l.

PAGE 4 3

Destinée principalement à la déshydratation des boues provenant des stations d’épuration urbaines et industrielles, la table d’égouttage permet d’épaissir les boues en augmentant la quantité de matières sèches et par conséquent, de réduire au maximum le volume en eau.

Afin d’améliorer la qualité du produit, les boues sont dirigées sur la table d’égouttage où l’eau devient extractible en toute facilité et s’écoule graviterement à travers le filtrat (toile perforée de trous) qui est redirigée ensuite en tête de station.

Table d’égouttage de 3 m

Prélevées dans le décanteur primaire, les boues sont broyées. Les boues, préalablement conditionnées (4 à 8 kg/t MS) avec un floculant appelé polymère placé sur une grille au travers de laquelle l’eau va être évacuée tandis que les boues vont avancer sur la grille : la table d’égouttage. Un système de râteau et une injection d’eau de procédé améliorent la séparation.

PAGE 4 1